« En dialogue » n° 8, en consultation libre

Le 20 septembre dernier, aux participants à la « Conférence internationale sur la xénophobie, le racisme et le nationalisme populiste dans le contexte des migrations », le Pape François faisait le constat de la multiplication de « sentiments de suspicion, de peur, de mépris et même de haine à l’égard d’individus ou de groupes jugés différents en raison de leur appartenance ethnique, nationale ou religieuse, et, en tant que tels, jugés insuffisamment dignes de participer pleinement à la vie de la société ».

Aussi déclarait-il que, pour le chrétien, « l’autre n’est pas seulement un être à respecter en vertu de sa dignité intrinsèque, mais surtout un frère ou une sœur à aimer ». En effet, en Christ, ajouta-t-il, « la tolérance se transforme en amour fraternel, en tendresse et en solidarité active ».

Reconnaissons-le : c’est un véritable défi ! Pour pouvoir le relever, il faut oser regarder notre monde tel qu’il est, comprendre ce qui anime le cœur des hommes et femmes de notre temps et oser proposer des chemins nouveaux basés sur la rencontre, la justice, la fraternité et le partage.

Mais le croyant – juif, chrétien ou musulman – n’oubliera pas qu’il ne peut construire l’avenir sans se mettre à l’écoute de son Créateur, par exemple par l’oraison, pour le chrétien, ou le dhikr, pour le musulman, et sans aimer son prochain.

Ainsi les fondements de son action ne seront pas du sable, mais du granit, et il découvrira qu’en aimant, il connaîtra Dieu.

ED 8

Accès direct à l’ensemble du numéro n° 8, octobre – décembre 2018 :

En Dialogue n° 8

cv_8

Agenda

En dialogue

Le mariage islamo-chrétien

Twitter