Une fraternité humaine en acte, au cœur de la laïcité

En cette fin d’été 2021, l’actualité se conjugue avec deux noms de villes : Kaboul et Mossoul, avec deux noms de pays : Afghanistan et Irak. Je pourrais y rajouter un troisième pays : Haïti,frappé par un séisme de magnitude 7,2 qui a fait plus de 2.000 morts et des dizaines de milliers de blessés.

Or, dans un monde marqué depuis plus de dix-huit mois par la pandémie de la COVID-19 et dans un contexte international où les États ont de plus en plus de difficultés à gérer la complexité du siècle, il est heureux de voir des hommes et des femmes de toutes conditions, cultures et confessions, des institutions et des gouvernants, mettre au premier rang de leurs préoccupations la fraternité humaine et la solidarité.

Dans une France en recherche d’une saine compréhension de ce qu’est aujourd’hui une laïcité au service du vivre ensemble et du bien commun, comment ne pas se réjouir d’avoir vu ces derniers jours travailler ensemble, tant à Kaboul qu’à Bagdad ou Mossoul les forces vives de la nation dans la diversité de ses composantes : hommes et femmes politiques et ONG, diplomates et journalistes, hommes et femmes de multiples traditions religieuses et logisticiens, forces armées et personnel médical, intellectuels et forces de sécurité…

Prendre en compte la diversité de nos origines, œuvrer à un enrichissement mutuel, être des artisans de paix, aller au secours des personnes sinistrées, défendre les droits de l’Homme, autant de causes qui peuvent nous réunir et nous unir.

Réjouissons-nous de ces témoignages donnés par bien de nos contemporains et demandons à Dieu de nous dynamiser par le souffle de son Esprit !

P Vincent Feroldi

Agenda

En dialogue

Le mariage islamo-chrétien

Twitter