Edito de Jean-François Bour – Lettre d’information novembre 2022

Chers amis,

Cet éditorial s’adresse à vous tous, membres du réseau du SNRM et amis du dialogue entre chrétiens et musulmans. Il est diffusé notamment par une Lettre d’Information, nouvel outil du SNRM qui cherche à mettre en lumière régulièrement l’actualité du dialogue et de notre service, ainsi que divers événements et ressources. N’hésitez pas à demander à recevoir cette Lettre d’Information (Newsletter) en écrivant à: snrm@cef.fr 

Nous travaillons encore actuellement sur l’évolution des anciens « Dossiers du SNRM » afin de mieux répondre à vos besoins.

Notre service qui s’est remis au travail début septembre 2022 avec un nouveau directeur, Marie comme nouvelle assistante et Christophe, comme bénévole, trouve peu à peu sa vitesse de croisière. Avec enthousiasme, nous comptons bien poursuivre l’effort commencé en 1973 à la fondation du SRI.

Notre équipe SNRM bénéficie toujours de la collaboration d’Yves, diacre du diocèse de Créteil, de Pierre, prêtre du diocèse de Rouen et de Claude, évêque émérite de Laghouat-Ghardaïa en Algérie. Dans la continuité de Vincent Feroldi et de Colette Hamza nous voulons rendre un service utile à l’Eglise, au dialogue et à la société. Je remercie encore tous ceux, directeurs, secrétaire et bénévoles qui ont contribué année après année à la bonne marche du SRI – SNRM.

Les sessions de formation vont évidemment reprendre, l’une au printemps prochain (une journée et demie pour se mettre à jour quant aux enjeux actuels), l’autre au début des vacances de la Toussaint (Initiation « Islam et dialogue »). Voyez les dates dans la rubrique « AGENDA » de cette Lettre d’information. Les sessions continueront d’être animées par des islamologues, des théologiens, des invités musulmans et divers experts.

La revue En dialogue continuera à paraître. Le numéro 19 est en chantier mais va sans doute prendre un peu de retard.

Le SNRM veut être un appui pour le réseau des délégués diocésains qui, en accord avec leur évêque, travaillent localement et avec d’autres groupes aussi, à tisser des liens avec les musulmans de leur région et à entretenir parmi les catholiques le courage du dialogue. A ces délégués une session annuelle est réservée, fin janvier, pour les aider à structurer leur activité et à lui donner des fondements solides. Cette année nous nous pencherons sur la thématique du témoignage qui est à la fois dialogue et annonce. Nous réfléchirons à la manière dont l’annonce explicite se déploie à l’intérieur d’une relation structurée par la liberté et l’amitié fraternelle. Nous réfléchirons à la manière dont l’Ecriture Sainte parle des païens ainsi qu’à l’œuvre de l’Esprit-Saint qui nous précède toujours, manifestation de la fidélité de Dieu, y compris en dehors du christianisme.

Bien sûr, et sous la vigilance du Conseil pour les Relations Interreligieuses présidé désormais par l’archevêque de Montpellier, Mgr Norbert Turini, le SNRM a commencé à reprendre contact avec divers réseaux chrétiens et musulmans. Avant d’entrer en fonction officiellement comme directeur, j’ai d’abord eu la grande joie de pouvoir, à l’invitation de Mgr Denis Moutel, vivre en pèlerin et célébrer comme Pardonneur le Pardon Breton du Vieux Marché (aux Sept Saints d’Ephèse), en présence de participants nombreux et divers : invités de l’Association Source des Sept Dormants qui tenait son traditionnel colloque, habitants des communes avoisinantes, musulmans venus de plusieurs régions de Bretagne et des Pays de Loire, paroissiens bretons du coin, acteurs du dialogue interreligieux, vacanciers, tous réunis pour un magnifique moment de fête et de ressourcement fraternel, en ce soixantième anniversaire de la mort de Louis Massignon.

Le mois de septembre a aussi été marqué par des rencontres avec le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems Eddine Hafez, d’abord à la rencontre judéo-chrétienne organisée aux Bernardins pour la sortie du livre « Une fraternité renouvelée »(Ecrits de Jean-Paul II sur l’Église et le judaïsme), puis pour prendre la parole et représenter la CEF à l’Université d’été de la Grande Mosquée consacrée à la Loi confortant le respect des principes de la République. Le président de la Conférence des Evêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort a bien sûr représenté l’Eglise catholique plus tard au Centenaire de la première pierre de la Grande Mosquée de Paris. En octobre, la visite au SNRM de Youcef Mecheria, collaborateur du ministère algérien des affaires religieuses, puis de M. Xavier Abu Eid envoyé spécial de l’autorité palestinienne ont permis d’évoquer la nécessité de renforcer partout le dialogue.

Enfin le groupe de dialogue et de réflexion théologique lancé par le SNRM avec plusieurs amis musulmans en 2017 a repris ses travaux. Ce groupe « Théologie en dialogue » a la joie de vous annoncer la sortie d’un très beau volume intitulé « Les mots pour dire Dieu ». Il est disponible auprès du SNRM. Plusieurs soirées de lancement de ce volume co-écrit à deux voix par frère Claudio Monge (dominicain) et le professeur Denis Gril (émérite de l’université d’Aix en Provence) sont en préparation. N’hésitez pas à contacter le groupe qui se fera une joie d’envoyer deux de ses membres pour partager le fruit de leurs discussions et de leurs échanges.

L’actualité internationale, comme vous l’avez remarqué, a également été très intense, avec des événements de dialogue comme les voyages pontificaux au Kazakhstan et à Bahreïn, mais aussi le Congrès « Le cri de la Paix » à Rome et le R20 de Bali où les représentants des religions ambitionnent de formuler des suggestions aux participants du G20 tout proche. Découvrez, dans cette lettre d’information, des liens vers quelques analyses de cette actu.

Mais en revenant vers notre quotidien où se joue l’histoire de la fraternité, j’adresse ma gratitude à tous ceux qui entretiennent la flamme du dialogue dans leur diocèse, je remercie spécialement nos amis du GAIC pour leur ténacité dans la coordination, en ce mois de novembre, des 22ème semaines de rencontre islamo-chrétiennes. Je salue aussi l’effort de Myriam et de Maxime (membres du Gr. Des Foyers Islamo-chrétiens GFIC) qui organisent à la fin du mois un week-end pour les couples « islamo-chrétiens » désireux de partager leurs expériences et leurs questions. Le SNRM y sera représenté et prendra le temps dans les prochains mois de reprendre la réflexion sur l’accompagnement des couples.

Je termine en vous annonçant que le SRI/ SNRM fêtera le 30 novembre 2023 ses 50 ans. Nous vous communiquerons plus de détails sur cette journée de célébration et de réflexion qui se tiendra 58 avenue de Breteuil, à la Maison des Evêques à Paris. Ce sera l’occasion de montrer que le dialogue entre musulmans et chrétiens a déjà une histoire belle et profonde. Cette histoire a déjà permis de soulever des questionnements stimulants, de poser des jalons et des fondations qu’il nous revient d’entretenir et de développer, autant pour des raisons spirituelles c’est-à-dire pour la Gloire de Dieu, que pour le bien de la société entière.

A tous, force, courage et espérance pour persévérer dans la construction de la fraternité !

Frère Jean-François Bour, o.p.

Directeur du SNRM

Agenda

En dialogue

Le mariage islamo-chrétien

Twitter