Aïd Al-Adha 2022 : Message à l’intention des musulmans de France

A l’occasion de l’Aid al-Adha, l’équipe du Service national pour les relations avec les musulmans adresse un message aux musulmans qui commencent à célébrer l’Aïd al-adha “la fête du sacrifice” le 9 juillet 2022.

A vous toutes et tous qui célébrez la Grande Fête, l’Aïd al-Kebir, en France ou ailleurs, nos meilleurs vœux et l’assurance de notre prière de la part des catholiques de France. Pour beaucoup, cette année marque le retour des grands rassemblements, après des contraintes sanitaires restrictives qui avaient même rendu difficile l’accès des pèlerins à la Mecque, jusqu’à tout récemment. Ce fut une période bien compliquée pour tant de familles empêchées de voyager, de se réunir ou d’embrasser leurs proches. Prions ensemble pour que la pandémie s’éloigne, que les scientifiques trouvent les solutions adaptées, que les remèdes soient partagés équitablement, et pour que nous devenions assez sages pour habiter comme une seule humanité, ce monde à recevoir comme un don.

Peut-être est-ce là ce que nous, croyants de diverses religions et non-croyants, avons un peu mieux compris durant cette éprouvante pandémie. Il nous reste maintenant à persévérer et à approfondir les enseignements de tout cela, ensemble si possible, comme des frères. N’est-ce-pas la route que Dieu veut pour nous, la belle imitation du Juste Abraham /Ibrahim dont les musulmans du monde entier refont les gestes au cours de cette Grande Fête de l’Adha ? Les chrétiens, comme le père Charles de Foucauld – entre autres – devenu frère de tous parmi les peuples du Hoggar, essaient eux aussi de progresser sur ce chemin de fraternité, en suivant Jésus.

Chrétiens et musulmans, faisons le vœu de progresser dans la fraternité entre nous, et dans une transformation intérieure que Dieu peut agréer.

Cette fraternité peut, c’est notre conviction, contribuer à la sérénité de notre pays et au dialogue entre tous dans la société : un dialogue plus que jamais nécessaire !

Cette fraternité est au service de la paix comme le rappelait déjà le cardinal Jean-Marc Aveline à l’occasion du dernier Ramadan. Et Dieu sait combien le monde entier a besoin de paix !

Source de confiance en l’avenir, la fraternité universelle n’est-elle-pas, très certainement, l’un des plus agréables hommages au Dieu unique Créateur des mondes et juge très Clément?

Alors, vous souhaitant une fête bénie et heureuse, nous vous remercions très fraternellement pour votre témoignage de foi et de partage. Qu’il contribue partout à élever les esprits et les cœurs.

L’équipe du SNRM (CEF)

 

Agenda

En dialogue

Le mariage islamo-chrétien

Twitter